Contrairement aux idées reçues, le recours au BIM n’est pas réservé aux logements neufs ou aux projets de grande envergure portés par de grands promoteurs ou par des maîtres d’ouvrage publics. Utiliser la maquette numérique est non seulement possible, mais avantageux pour construire ou rénover un bien existant, y compris les petites copropriétés et maisons individuelles.

Les multiples applications du BIM dans l’existant, même pour des maisons individuelles

Dans l’existant, la modélisation d’un bâtiment à rénover ou à réhabiliter est la méthode la plus efficace pour connaître précisément sa structure. Cet outil est ainsi devenu incontournable pour réaliser un diagnostic technique. Pour une construction située en zone protégée, le réalisme des rendus en textures offert par le modèle virtuel facilite les échanges avec les architectes des bâtiments de France. Autre exemple,après le curage du bâtiment, la comparaison d’une maquette en 3D réalisée par scan avec la maquette architecturale accélère la vérification et l’identification d’éventuelles anomalies.

Même pour une maison individuelle, la maquette numérique est d’une aide précieuse pour le maître d’ouvrage et les intervenants sur le chantier. Outre la rénovation, dans le cadre d’une extension, elle facilite la détection et la correction d’incohérences avant le début des travaux, et accélère l’introduction de modifications, puisque les retouches effectuées sur le modèle en 3D sont répercutées automatiquement sur les plans. En plus, pour l’architecte, l’outil numérique facilite l’extraction instantanée de plans et coupes des différentes parties du projet.

Un gain d’efficacité et de précision pour les maîtres d’ouvrage professionnels

Outre les maîtres d’œuvre, le BIM permet aux maîtres d’ouvrage professionnels de gagner en efficacité dans leurs différentes tâches. Ils peuvent effectuer de nombreuses simulations en faisant varier différents critères (surface, consommation d’énergie…) dans des délais réduits. La clarté des plans de conception et un chiffrage précis des quantitatifs minimise les aléas de chantier. De plus, le calcul des coûts est plus fiable, sans risque d’oubli ou a contrario, de marge de sécurité disproportionnée, ce qui permet une meilleure maîtrise du budget d’exécution.

La demande pour de telles prestations devrait d’ailleurs croître dans un futur proche du fait de l’augmentation du nombre de chantiers de rénovation financés partiellement par des tiers spécialisés.

Les avantages pour des opérations commandées par des maîtres d’ouvrage non-professionnels

Associé à une solution informatisée d’exploitation et de maintenance, le BIM utilisé en rénovation permet une gestion optimisée des opérations de maintenance courante et des interventions plus importantes. Les données disponibles concernant les éléments de structure, les réseaux électriques, les installations sanitaires et la plomberie sont également exploitables pour des aménagements intérieurs.

De manière générale, la maquette numérique est un outil très pratique pour comprendre un bâtiment, réfléchir à des améliorations, et les expliquer, même à des néophytes, qui n’auront aucun mal à les visualiser.

Dans une copropriété, par exemple, cette représentation virtuelle facilite l’appréhension du travail de la maîtrise d’œuvre et la prise de décision. En favorisant une totale transparence, le BIM améliore la confiance entre les différentes parties prenantes depuis les réunions préparatoires et pendant les travaux, limitant les litiges et faisant économiser un temps précieux à tous.