• Gestion des déchets de chantier
  • Gestion des déchets de chantier
  • Gestion des déchets de chantier
  • Gestion des déchets de chantier
  • Gestion des déchets de chantier

La gestion des déchets dans le chantier de démolition


La gestion des déchets de chantier est soumise à des réglementations édictées par les organismes publics. Pour cela, il est essentiel de vous adresser à des professionnels pour examiner vos déchets du BTP, depuis le stockage jusqu’au recyclage ou l’élimination, en passant par le transport. Ils peuvent donner des conseils aux responsables de la démolition, surtout les précautions à prendre et les solutions à adopter pour valoriser ces déchets.


Diagnostiquer les risques

Avant tout, il convient de noter qu’il existe trois classes de déchets de construction et de démolition :


  • - Les déchets dangereux également appelés « déchets de classe 1 ». Ils représentent un danger spécifique pour la santé humaine et l’environnement,

  • - Les déchets non dangereux ou « déchets de classe 2 » qui ne figurent pas dans la catégorie des déchets dangereux ou inertes,

  • - Les déchets inertes ou « déchets de classe 3 » : Dans cette catégorie, on retrouve ceux qui ne risquent pas de polluer l’environnement ni de nuire à la santé publique.

La première étape pour une bonne gestion des déchets de chantier de démolition est de réaliser un diagnostic des risques d’intoxication par des éléments nocifs susceptibles de se trouver dans les différents matériaux ayant servi à la construction du bâtiment à démanteler, à savoir tous les résidus et produits par la destruction d’un immeuble à usage professionnel de plus de 1.000 m² utilisés pour une activité agricole, industrielle ou commerciale ou dans lequel il a été manipulé ou stockés des produits dangereux et toxiques.


Si les déchets inertes comme la terre, les cailloux ou le béton ou les matériaux comme le verre, le bois, le plâtre, etc. ne présentent pas de risques majeurs, les déchets comme les huiles, l’amiante, le plomb, les fluides frigorigènes, les terres polluées, les hydrocarbures et autres produits toxiques doivent faire l’objet de traitement particulier.


Évaluer les possibilités de valorisation

La deuxième étape de la gestion des déchets de chantier est l’étude de la possibilité de valorisation des déchets. En effet, conformément à la législation en vigueur, les débris inertes, mais également dangereux et non dangereux, doivent être traités suivant l’article L541-1 du Code de l’Environnement. Cette disposition vise à privilégier le réemploi, le recyclage, la valorisation matière ou énergétique des déchets. Suivant les cas, il peut être envisagé de réutiliser les déchets inertes non dangereux sur le site même.


Toutefois, les résidus présentant des risques, même mineurs, doivent être acheminés vers des endroits conçus pour les recevoir et les traiter comme les sites de stockage et de stabilisation, ou encore les lieux de recyclage.


INNAX, une aide efficace pour la gestion des déchets de chantier de démolition

INNAX est une société spécialisée dans les domaines de l’énergie et de l’environnement applicables au secteur immobilier. Nos services sont axés notamment sur les diagnostics pour l’hygiène et la santé ou encore l’énergie, les différentes mesures (empoussièrement, fluides énergétiques, qualité de l’air et de l’eau) et l’assistance à maîtrise d’ouvrage.


En ce qui concerne cette dernière prestation, notamment pour la gestion des déchets de chantier de démolition, INNAX offre aux maîtres d’ouvrage publics et privés des services performants de diagnostic, de quantification et de valorisation des déchets issus de chantiers de démolition de bâtiments et sites à usage professionnels, ayant ou non utilisé des produits potentiellement ou réellement dangereux. Nous proposons également des formations dans ce domaine.