• Examen visuel amiante
  • Examen visuel amiante
  • Examen visuel amiante
  • Examen visuel amiante
  • Examen visuel amiante

Pourquoi faire un examen visuel amiante après l’achèvement de travaux de désamiantage ?


Une fois qu’un spécialiste a réalisé les travaux de désamiantage ou d’encapsulage, le propriétaire d’un bâtiment, en tant que maître d’ouvrage du projet, doit faire réaliser un examen visuel amiante par un opérateur de repérage agréé.


L’examen visuel amiante

Il permet de s’assurer de l’absence des résidus de fibres après les travaux de retrait ou de confinement. Ce contrôle doit être réalisé par un professionnel indépendant selon une méthodologie conforme à la norme NF X 46-021.


L’objectif est de s’assurer que les travaux de retrait ont été réalisés suivant le contrat de travaux.


Comment se déroule l’examen visuel amiante?

Le contrôle visuel amiante après travaux comporte 2 étapes :


  • - La première étape se déroule avant la réalisation des mesures du niveau d’empoussièrement et les travaux de confinement. Si l’examen visuel, effectué à l’aide d’une lampe portative à forte luminosité, révèle encore la présence d’amiante sur les surfaces traitées, le contrôleur doit déclarer la non-conformité de l’opération du désamiantage.

  • - La seconde étape a lieu après les travaux complémentaires et/ou la dépose du confinement. Le technicien vérifie de nouveau les parties déclarées non conformes lors du premier contrôle et effectue une visite générale sur l’ensemble de la zone de retrait en recourant à l’usage d’outils d’éclairage à forte luminosité. À l’issue de l’opération, il doit établir un rapport général mentionnant les résultats de l’examen visuel.

Si jamais, le contrôleur constate des non-conformités au terme de la deuxième étape, le propriétaire peut considérer que le contrat de travaux de désamiantage n’a pas été respecté.


Selon les réglementations en vigueur (décret n° 2011-629 du 3 juin 2011), l’examen visuel concerne les flocages, les calorifugeages, les faux plafonds (liste A) ainsi que les murs, cloisons, planchers, plafonds, dalles de sol, conduits d’eau et d’air, volets, clapets, joints, etc. La toiture, le bardage de même que les façades extérieures, les conduits en toiture et le bitume entrent également dans cette deuxième liste (liste B).


Les matériaux concernés

L’examen visuel amiante concerne tous les composants de la construction énoncés dans l’annexe 13-9 du code de la santé publique lorsque les travaux sont réalisés à l’intérieur des bâtiments. Plus précisément, il porte sur les matériaux figurant dans la liste A (flocage, calorifugeage, faux plafond...) ; et ceux dans la liste B (conduit et panneau en amiante ciment, dalle de sol, enduit projeté…).


Il est également recommandé de réaliser une telle opération après le retrait des matériaux et des produits contenant de l’amiante comme la colle bitumineuse, la peinture, le joint, le mastic. Ceci permet de garantir la sécurité des personnes susceptibles de réoccuper les locaux ou de réaliser des travaux après les opérations de désamiantage.


Un diagnostiqueur immobilier indépendant à votre service

Experts dans le domaine d’études, de conseils, et de diagnostic pour des bâtiments sains et durables, nous avons inclus l’examen visuel amiante dans notre domaine d’intervention.


Travaillant de manière indépendante, nous accomplissons notre mission sans aucune partialité, ce qui nous a valu la confiance de nos nombreux clients répartis dans différents secteurs d’activité (collectivités et administrations, tertiaire public et privé, PME et industriels, résidentiels publics et privés).


Si vous voulez ainsi attester l’absence des risques de contamination après le désamiantage de votre immeuble, nous mettons à votre disposition notre savoir-faire et notre expérience en la matière. Le technicien chargé de l’opération vérifiera dans les moindres détails que les travaux de retrait et d’encapsulage ont été accomplis conformément au contrat conclu avec le désamianteur.


Nous pouvons aussi nous occuper de la mesure d’empoussièrement en fibres d’amiante de l’air intérieur. Ce contrôle doit être effectué après un examen visuel. Certifiés et accrédités par le COFRAC, nous sommes en mesure de garantir le sérieux et la fiabilité de nos diagnostics.