• Diagnostic amiante avant démolition
  • Diagnostic amiante avant démolition
  • Diagnostic amiante avant démolition
  • Diagnostic amiante avant démolition
  • Diagnostic amiante avant démolition

Adressez-vous à un expert pour faire le diagnostic amiante avant la démolition


Pour les immeubles qui ont obtenu leur permis de construire délivré avant le 1er juillet 1997, la démarche du diagnostic amiante avant démolition est indispensable. En effet, cela permet d’écarter toutes les sources de problèmes de santé grave. Pour ce faire, il est nécessaire de recourir aux services des experts qui effectuent un constat de l’état de conservation des matériaux amiantés pour que des mesures adéquates puissent être préconisées. Une liste détaillée du résultat du constat et des mesures à prendre sera inscrite dans le Dossier technique amiante (DTA) du bien immobilier.


Le diagnostic amiante avant démolition pour veiller à l’hygiène et à la santé générale

Le diagnostic amiante avant démolition doit être réalisé afin d’éviter que les fibres d’amiante ne se libèrent et n’affectent la santé des personnes qui vivent aux alentours du bâtiment prévu à la démolition. Recourir à des techniques spécifiques est indispensable pour que le degré d’usure des matériaux amiantés soit déterminé avant de procéder à la démolition. Il est bon de rappeler qu’avant 1997, l’usage de l’amiante était courant dans la construction d’immeuble en raison de ses performances élevées en matière d’isolation thermique et acoustique, mais aussi pour sa grande résistance mécanique et ses propriétés ignifuges. Plus tard, les fibres libérées par les plaques amiantées et usées ont provoqué des affections pulmonaires graves. C’est la raison pour laquelle l’utilisation de l’amiante est interdite en France depuis 1997.


Le diagnostic amiante avant démolition s’impose pour écarter les catastrophes sanitaires pouvant toucher plusieurs personnes vivant autour de l’immeuble. Le repérage des matériaux amianté doit être effectué uniquement par des techniciens qualifiés et expérimentés pour garantir la fiabilité des résultats obtenus. Il existe différents matériaux pouvant être friables notamment les flocages, les calorifugeages et les faux plafonds qui sont les plus dangereux en raison de leur capacité à diffuser des fibres amiantées. Les experts ont alors le devoir d’évaluer l’état de conservation des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante, puis ils sont tenus de se prononcer sur les mesures à prendre en rédigeant le DTA. En fonction de l’état de conservation des matériaux amiantés, des travaux de désamiantage peuvent être exigés avant la démolition du bâtiment concerné.


Une société spécialisée pour effectuer un diagnostic amiante avant démolition

Le diagnostic amiante avant démolition est une opération obligatoire qui ne doit pas être prise à la légère. Il est primordial qu’elle soit confiée à une société spécialisée. Il est recommandé de privilégier les prestataires qui sont en mesure de proposer des services complets : le diagnostic avant démolition, la rédaction de Dossier Technique Amiante (DTA) ainsi que les détails sur l’état de conservation, les conseils en stratégie amiante et AMO maitrise d’œuvre. Les sociétés de démolition et de désamiantage doivent suivre scrupuleusement les différentes étapes durant le diagnostic pour être sûres d’émettre un diagnostic exact. Évitant ainsi tout problème lors de la réalisation des travaux et l’application des mesures avant et après la démolition.


INNAX est une société spécialisée qui se présente comme le partenaire idéal pour réaliser un diagnostic amiante avant démolition. INNAX dispose d’une équipe composée de personnes expertes en mesure d’intervenir dans les meilleurs délais, après un entretien avec le client et une visite des lieux, pour effectuer les prestations souhaitées et rédiger, par la suite, un rapport détaillé afin d’orienter le client dans les décisions à prendre. Il est également possible pour les clients de faire une demande de diagnostic de gestion des déchets d’un chantier de démolition afin de faciliter l’organisation des filières de valorisation et améliorer le taux de valorisation des déchets qui en découlent.