• Audit energétique batiment
  • Audit energétique batiment
  • Audit energétique batiment
  • Audit energétique batiment
  • Audit energétique batiment

L’audit énergétique d’un bâtiment, une démarche essentielle


La réalisation d’un audit énergétique sur un bâtiment ou un groupe de bâtiments est nécessaire pour identifier les zones de pertes de chaleur et entreprendre les travaux qui s’imposent. Toutefois, cette tâche est particulièrement délicate et, pour éviter des évaluations erronées, il convient de le confier à un spécialiste, tel qu’Innax Energie & Environnement.


Les paramètres étudiés lors de l’audit énergétique d’un bâtiment

Plus détaillé que le DPE ou Diagnostic de Performance Energétique, l’audit énergétique d’un bâtiment tient compte de nombreux critères à commencer par l’isolation thermique du bâtiment. Une construction mal isolée consommera plus d’énergie notamment en hiver pour pouvoir maintenir la température ambiante à un niveau acceptable et agréable. Il sera alors indispensable de repérer les zones de déperdition de la chaleur pour envisager une meilleure isolation. L’analyse comprend également la production d’eau chaude sanitaire (ECS), le système de ventilation, l’éclairage, le chauffage ainsi que la consommation domestique de manière générale.


Par ailleurs, il faut savoir que la réalisation d’un audit énergétique de bâtiment est obligatoire dans plusieurs cas. Ainsi, conformément à l’article 8 de la directive européenne 2012/27/UE du 25/10/2012 visant à lutter contre le réchauffement climatique, les entreprises de plus de 250 salariés ou réalisant un chiffre d’affaires de plus de 50 millions d’euros sont ainsi tenues de réaliser cet audit tous les 4 ans à l’exception de celles qui sont certifiées ISO 50 001. Les immeubles en copropriété qui possèdent une solution de chauffage ou une climatisation collective sont également concernés par cet audit énergétique. Il sera toutefois valide pour 10 ans. Il faut aussi signaler qu’il fait partie des conditions nécessaires pour l’obtention d’un Eco-Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ).


À noter : depuis le 1er janvier 2018 et l’entrée en application de l’arrêté du 22 mars 2017, la réglementation thermique de l’existant (ou RT Existant) a subi quelques changements. Le texte prévoit de nouveaux seuils de performances énergétiques à respecter pour chaque élément.


Cette mesure concerne tous les bâtiments existants, qu’il s’agisse d’immeuble résidentiel ou de locaux professionnels, d’une superficie inférieure à 1 000 m². Pour les constructions de plus de 1 000 m², c’est la « RT Existant global qui s’applique ».


Ces dispositions s’appliquent à la construction de maison individuelle de moins de 50 m², aux travaux d’agrandissements de moins de 50 m², aux extensions de moins de 30 % de l’existant et aux travaux d’amélioration de la performance énergétique.


Confier l’audit énergétique de votre bâtiment à INNAX pour obtenir des résultats fiables

Un audit énergétique doit être confié à un professionnel certifié pour que les résultats obtenus soient valables. L’audit énergétique d’un bâtiment ne consiste pas uniquement à obtenir un bilan concernant la consommation d’énergie. En fonction des résultats obtenus, l’auditeur propose des solutions permettant de réduire la consommation d’énergie et/ou d’améliorer les performances énergétiques du bâtiment pour éviter les gaspillages. Dans la mesure où les montants de vos factures énergétiques sont proportionnels à votre consommation, l’audit énergétique d’un bâtiment par INNAX vous permettra ainsi de réaliser d’importantes économies en réduisant efficacement vos dépenses d’énergies. Nous vous accompagnons ainsi tout au long de votre démarche d’optimisation énergétique en nous appuyant notamment sur une expérience de plus de 25 ans pour garantir la pertinence de ses conseils.


Par ailleurs, notre expertise nous permet également d’élaborer plusieurs scénarios possibles d’amélioration en tenant compte des contraintes existantes pour que les préconisations soient réalistes. Nous veillerons ainsi à donner des estimations justes sur les économies pouvant être réalisées ainsi que le montant des investissements à envisager selon le type d’amélioration à effectuer. Enfin, nos conseils porteront également sur les différents dispositifs d’aides envisageables pour le financement des travaux d’amélioration.