QUALITE DE L’AIR INTERIEUR

Mesure de substances et de polluants présents dans  nos environnements intérieurs.

La qualité de l’air intérieur constitue un axe fort de progrès en santé-environnement depuis 2001.

La pandémie de la Covid n’a fait que renforcer cette préoccupation.

La QAI se présente comme un défi réel et imminent en matière de santé publique, de nos anciens, à nos enfants en passant par les actifs.

Une multitude de substances et de polluants sont présents dans nos environnements intérieurs dans lesquels nous passons plus de 80 % de notre temps, qu’ils s’agissent du lieu de travail, du domicile, de l’école ou encore des transports en commun.

A moyen terme, ces substances peuvent avoir de véritables répercussions sur notre santé.

C’est pourquoi, à partir de 2018, les établissements recevant du public sont tenus d’effectuer un diagnostic QAI pour préserver la santé de tous.

 

Missions proposées par Innax

 

Evaluation des moyens d’aération

Arrêté du 1er juin 2016 relatif aux modalités de présentation du rapport d’évaluation des moyens d’aération

 

Assistance à l’élaboration des Fiches d’autodiagnostic

Fiches issues du Guide pratique 2019 pour une meilleure qualité de l’air dans les lieux accueillant des enfants et des adolescents

  • Sensibilisation à la problématique Qualité de l’air Intérieur
  • Présentation et explication des fiches d’autodiagnostics
  • Vérification de la conformité des fiches établies

 

Assistance à l’élaboration des Plans d’action

  • Proposition d’un plan d’action par établissement suite à l’évaluation des moyens d’aérations et des fiches d’autodiagnostic

Mesure de polluants Hors accréditation COFRAC

 

  • Mesures de CO2 avec Capteur de type Class’Air
  • Mesure du benzène par système Radiello 145 (Désorption chimique)
  • Mesure du formaldéhyde par système Radiello 163 (Désorption chimique)

Prestations complémentaires sous traitées

 

  • Audit des systèmes de ventilation
  • Audit de l’étanchéité des systèmes de ventilation

EMPOUSSIEREMENT

Mesure de l’empoussièrement de l’air intérieur en vue de déterminer la concentration en fibres d’amiante.

La mesure de l’empoussièrement AMIANTE a pour objectifs :

  • Connaître précisément les risques pour les occupants d’un local avec présence de matériaux amiantés
  • S’assurer que les travaux de désamiantage sont correctement exécutés
  • Vérifier une éventuelle contamination extérieure
  • S’assurer que les protections des travailleurs sont adaptées.

Méthodologie : Une ou plusieurs pompes sont déposées dans le local concerné et/ou fixées sur un opérateur pendant un temps prédéterminé lors de la phase Stratégie et aspire l’air à travers un filtre. Ce filtre est ensuite envoyé au laboratoire où il est analysé par microscopie électronique à transmission analytique (META).

Ces mesures d’empoussièrement doivent être parfaitement maîtrisées et donc réalisées par des professionnels certifiés par un organisme accrédité par le COFRAC

 

Les différents type de mesure d’empoussièrement :

  • Ambiance : Surveillance de la concentration en fibres d’amiante dans les locaux en présence de matériaux contenant de l’amiante.
  • Surveillance périodique : Le Code de la Santé Publique impose une surveillance du niveau d’empoussièrement en présence de certains matériaux contenant de l’amiante et en fonction de leur état de conservation.
  • Point zéro : Surveillance de la concentration en fibres d’amiante avant la réalisation de travaux de désamiantage.
  • Phase travaux : Surveillance de la concentration en fibres d’amiante dans les locaux au cours des travaux de retrait d’amiante.
  • Environnemental : Surveillance de la concentration en fibres d’amiante dans des locaux à proximité des travaux
  • Individuelle travaux : Prélèvement individuel sur salarié au cours des travaux, permettant de contrôler l’exposition du personnel aux fibres d’amiante et de s’assurer que la valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP) est respectée.
  • Première restitution : Surveillance de la concentration en fibres d’amiante dans des locaux après le retrait de matériaux contenant de l’amiante.
  • Deuxième restitution : Le Code de la Santé Publique impose une surveillance du niveau d’empoussièrement amiante après la fin des travaux de retrait d’amiante et dépose du dispositif de confinement.

La mesure de PLOMB dans l’air

La mesure de plomb dans l’air est effectuée dans le cadre de travaux sur des revêtements contenant du plomb afin d’assurer la sécurité des travailleurs et déterminer leur exposition pour comparaison avec la Valeur Limite d’Exposition Professionnelle (VLEP).

Prélèvement d’air effectué selon la méthode normalisée NF X 43-257

  • Durée de prélèvement : de 6 à 8 heures et représentative de l’activité du travailleur sur sa journée. Si la durée d’exposition est plus courte, le prélèvement est réalisé pendant la phase de travail exposant aux poussières de plomb
  • Prélèvement de préférence de type individuel, la pompe de prélèvement étant portée par le travailleur, avec la tête de captage des poussières fixée dans sa zone respiratoire
  • échantillon analysé en laboratoire (méthode normalisée NF X 43-275 pour la technique analytique)

Clients

  • Aménageurs, Promoteurs, Constructeurs, MOD, Property, Asset manager, Architectes …
 

Plaquette INNAX

IMPLANTATIONS

Paris
10 rue jacques Daguerre 92500 RUEIL MALMAISON

Rennes
2B rue du Patîs Tatelin 35700 RENNES

Bordeaux
Parvis Louis Armand 33000 BORDEAUX

Contactez nous

Siège social :

10 rue Jacques Daguerre 92500 RUEIL MALMAISON

+33 1 41 43 22 10

info@innax.fr