La nouvelle norme NF X46-100 relative au repérage amiante était soumise à enquête publique sur le site de l’Afnor jusqu’au 23 mars 2019. Elle s’inspire des normes avant-travaux précédentes, mais se démarque par la notion d’ensemble de composants similaires (ECS) qui vise à optimiser le nombre d’analyses effectuées.

A – Réduire le nombre de prélèvements grâce aux ECS

Cette nouvelle norme établit la méthodologie de repérage qu’il faudra entreprendre avant les travaux sur les installations, équipements et produits concernés. Elle reprend les grands principes de la norme NF X-46 — 020 sur les immeubles bâtis, qui a été publiée en août 2017.
Toutefois, elle présente un élément nouveau qui a pour objectif de limiter le nombre de prélèvements et d’analyses en laboratoire. La notion de « Zone présentant des similitudes d’ouvrage » ou ZPSO n’y figure plus ; cette dernière ayant été remplacée par la notion d’« Ensemble de Composants Similaires » ou ECS. Dans ce contexte, « composant » signifie « partie élémentaire d’un équipement ».
Plusieurs composants similaires peuvent ainsi être reliés à un même résultat, évitant la multiplication de prélèvements superflus lors d’un diagnostic amiante. La publication de la NF X46-100 aura lieu, au plus tôt, deux mois après la fermeture de cette consultation. Au total, l’Afnor prépare six normes avant-travaux, incluant la NF X46-101 qui concerne les navires. L’application devrait être effective fin 2020. La Direction générale du travail (DGT) attend ces publications avant de sortir les six arrêtés amiante prévus pour encadrer la phase avant-travaux.

B – Réalisation d’un repérage avant-travaux

Une mission de repérage amiante en milieu industriel doit concerner un périmètre prédéfini, qui peut être établi avec le maitre d’ouvrage. L’opérateur doit avoir à sa disposition toutes les informations nécessaires, dont :
  • – La liste des équipements concernés par les travaux ;
  • – Les dispositifs de sécurité relatifs à ces équipements ;
  • – La nature des travaux à entreprendre ;
  • – Le plan du périmètre à diagnostiquer ;
  • – Les informations sur les années de fabrication et la maintenance des équipements ;
  • – Les repérages précédents.

La réalisation du repérage reprend essentiellement les techniques préconisées dans la norme NF X46-020, notamment la séparation des couches pour obtenir les échantillons. La quantité d’amiante présente sur le site doit être estimée afin de mettre en place un programme de désamiantage adapté à l’industrie concernée.