Aujourd’hui, on vous propose de découvrir Yann, notre Responsable Régional Sud-Ouest chez INNAX.
Fier de sa progression au sein d’INNAX, il souhaite vous partager son parcours et son métier.

Bonjour Yann, quel a été ton parcours professionnel avant INNAX ?

Je suis un très bon ami d’Olivier, nous nous sommes connus chez un concurrent.
C’est Olivier qui m’a fait venir chez INNAX.

Pourquoi avoir rejoint INNAX ?

Le fait qu’Olivier soit déjà présent chez INNAX, le fait de savoir que l’on va être bien accueilli.
J’étais bloqué dans mon évolution : pas d’évolution de poste, ni salariale, et pas de possibilité de faire du home-office.
J’habitais en banlieue parisienne, j’avais beaucoup de transport, le fait qu’INNAX propose de travailler en home-office m’a également séduit.

Quelle a été ton évolution au sein d’INNAX ?

Engagé comme Chef de projet junior directement, on me donnait la gestion de petits projets.
Puis j’ai évolué vers de plus gros projets puis on m’a confié la gestion d’un client.
Puis j’ai fait des offres, des propositions clients petites puis de plus en plus grosses.

Au bout de combien de temps tu as évolué ? et selon toi pourquoi ?
Tu as été à l’initiative de cette évolution ou c’est une proposition ?

Il y a deux ans et demi, c’est un projet personnel de quitter la région parisienne qui a suscité la proposition de Thierry, son envie d’ouvrir une agence à Bordeaux a matché avec mon projet personnel de rejoindre une région de France de préférence ensoleillée !

La proposition de prendre la responsabilité d’une agence m’a surpris, le challenge était fort mais j’ai tout de suite accepté.

As-tu un mentor dans l’entreprise ? et si tu devais choisir un mentor, n’importe qui, qui serait cette personne ?

Cédric (Pôle Diagnostic) et Sébastien (Pôle AMO MOe) m’ont toujours épaulé,
Thierry a cru en moi, j’ai beaucoup appris grâce à lui, comment monter des business.
Il m’a très bien épaulé sur tout le pan commercial que je ne connaissais pas.

Pourquoi toi et pas un autre ?

Thierry me fait confiance, c’est tout.
Lors d’une formation au sein d’INNAX, je me suis découvert des traits de caractère et une personnalité adéquate avec la fonction de responsable d’une agence.

Quels obstacles as-tu rencontré dans ta progression ?

Je n’ai rencontré aucun obstacle.

Tu estimes avoir pris des risques ?

INNAX a pris plus de risques que moi, le fait d’être salarié représente un confort.
J’ai pris quelques risques familiaux mais très maitrisés.

Est-ce que tu es quelqu’un de carriériste ?

Peut-être quand on voit le chemin parcouru. Il y’a 10 ans lorsque j’étais diagnostiqueur j’aurai dit non !
Je ne l’aurai pas imaginé comme çà.
J’ai appris sur le tas, sur les chantiers.
Je suis fier de mon parcours, faut être fier de soi parfois ! 🙂

Quel est ton quotidien ? une journée type ?

Je suis multi-casquettes, je navigue entre le travail de technicien parce que l’agence de Bordeaux se monte et le commercial, faire du démarchage, faire connaître INNAX, je change de costume et j’aime beaucoup.
Il y a aussi des journées de rapports d’intervention, la remise d’offres commerciales, et la maîtrise d’œuvre.
Mon poste très intéressant.

Quelle partie de ton travail préfères-tu ?

Le terrain est très important, les gros sites très intéressants.
Le commerce, rencontrer de nouvelles personnes, parler d’INNAX me passionne.

Si tu devais changer une chose à propos de ton travail, qu’est-ce que ce serait ?

Le démarchage téléphonique est la chose la plus dure, je dois me forcer, cela n’est pas inné chez moi.
Il a fallu aller chercher des projets, repérer des rénovations, identifier des chantiers sur site, bien observer les bâtiments d’une grande ville comme Bordeaux qui est une ville ancienne, en pleine restructuration.
Tous les immeubles de la ville ont une problématique amiante, il y a un fort potentiel de business diagnostic avant démolition.

Si tu pouvais échanger ton poste de travail avec quelqu’un, qui serait cette personne ?

Personne, l’important est de faire évoluer mon poste, faire grossir l’agence !
Je suis très bien, je ne me vois pas à un autre poste je ne prendrai la place de personne !

Quelles sont les qualités premières pour réussir dans ton métier ?

Polyvalent, s’intéresser à la société, être ouvert d’esprit, aller chercher des infos, connaître le client, être bon techniquement, côté commerce, savoir se présenter, avoir une aura, des facilités de communication.

Aujourd’hui, ce seraient quoi les plus d’INNAX selon toi ?

La chance d’avoir 2 pôles que peu de confrères ont : le diagnostic et la maîtrise d’œuvre.
Cette double compétence attire les candidats, car grâce à cela, il y a des évolutions de carrière.

Quels conseils tu donnerais aux nouvelles recrues d’INNAX ?

Etre soi-même…

Saisir cette chance d’avoir un patron et des managers à l’écoute, on a des très bons sachants chez INNAX.
On ne nous demande pas de tout savoir, on nous aide à monter en compétences.
On a la chance d’avoir un patron humain, qui a cette vision de promotion en interne, d’ailleurs il y a un faible turn-over chez INNAX.

Qu’est-ce qui te fait te lever le matin ?

L’envie de faire grandir cette entité bordelaise, c’est comme mon enfant !
J’avais envie d’être aidé, c’est chose faite.
Je ne me serai pas lancé tout seul pour monter ma société.
On m’a donné carte blanche, je ne remercierai jamais assez Thierry.
Il m’a donné énormément de cartes en mains.

Qu’est-ce que tu voulais faire comme métier quand tu étais petit ?

Agriculteur, j’ai grandi en Normandie
J’ai fait des études pour accéder au concours d’officier pour être pompier mais je n’ai pas eu de mentor pour me lancer sur cette voie-là mais j’ai tout de même été pompier volontaire durant 10 ans !

Ta personne inspirante ? Je n’en ai pas.

Rêveur ou réaliste ? un peu des deux, pour un projet fou, il faut être rêveur !

Réflexion ou action ? Action mais après coup je me dis j’aurai dû prendre le temps de la réflexion !

Mail ou téléphone ? Plutôt mail

Sérieux ou humour ? Humour !

Si tu pouvais être quelqu’un d’autre le temps d’une journée, qui aimerais-tu être ?

Un grand chef étoilé c’est mon côté épicurien !