Après un an, l’heure est au bilan concernant le diagnostic électrique obligatoire dans les logements vides ou meublés en location dont l’installation électrique date de plus de 15 ans. Mais la situation est critique. En effet, d’après une récente étude, au moins une anomalie électrique a été relevée dans près de sept logements sur dix (68 %) du parc locatif ancien.

3 à 4 anomalies en moyenne dans les logements en location

Après les logements en vente, l’obligation de réaliser un diagnostic électrique a été étendue à ceux à mettre en location. Mais un an après l’entrée en vigueur de la mesure, les résultats sont largement insatisfaisants.
L’analyse de quelque 5 000 diagnostics par le Groupe de réflexion sur la sécurité électrique dans le logement (Gresel) montre que 68 % des installations électriques présentent une ou plusieurs failles de sécurité, la moyenne s’établissant à 3 ou 4.
L’étude révèle que le problème électrique le plus fréquent concerne la mise à la terre, qui est soit absente soit défectueuse, puisqu’il est observé dans 41 % des logements. Les analystes ont également mis en évidence dans 34 % des cas l’utilisation d’équipements (prises, interrupteurs…) vétustes. Pour 27 % d’entre eux, la non-conformité est liée au disjoncteur. Par ailleurs, seulement 10 % savent précisément de quand date leur système électrique.

L’installation électrique en cause dans 50 000 sinistres par an

Ce nombre excessif d’anomalies électriques dans le parc locatif en France représente autant de risques pour les personnes. Françoise Thiébault, secrétaire générale des Associations familiales laïques de Paris et membre du groupe de réflexion, déclare ainsi que « 50 000 sinistres (soit 25 % des incendies domestiques) déclarés tous les ans à travers le pays sont d’origine électrique, causant des millions d’euros de dégâts sur les bâtiments et les biens ».
Les personnes sont aussi en grand danger, puisqu’on recense chaque année 3 000 victimes d’une électrisation et parmi elles, 40 décès consécutifs à une électrocution. Malgré une amélioration notable au cours des quarante dernières années, d’importants progrès restent encore à faire.
Pour savoir s’ils sont en sécurité chez eux, les ménages ont intérêt à faire appel à une entreprise certifiée en diagnostic électrique. Celle-ci se charge entre autres de vérifier l’état de l’installation intérieure d’électricité. En cas d’anomalies, il appartient au propriétaire bailleur d’entreprendre les travaux de mise en conformité nécessaires avant de faire procéder à un nouveau contrôle.