Les dernières nouvelles

Rénovation énergétique des bâtiments publics, un enjeu national

Oct 30, 2018, 10:45 AM

Le Plan rénovation énergétique des bâtiments qui a été présenté en avril 2018 souligne l’importance de la rénovation énergétique au niveau des établissements publics. Cela implique la mise en place de stratégies innovantes, mais également un travail d’éducation aux éco-gestes, qui s’adresse en particulier aux élèves.

L’importance des établissements scolaires

Sachant qu’au niveau national, 45 % de la consommation d’énergie finale est attribuée au secteur du bâtiment, ce dernier tient une place prépondérante dans la rénovation énergétique. Il s’agit notamment de réduire les besoins en énergie, de mettre en place des procédés efficaces pour économiser l’énergie et de développer l’utilisation des énergies renouvelables. Cet effort doit donc être coordonné sur l’ensemble du territoire national, en mobilisant les différents acteurs concernés, et en initiant des stratégies innovantes.

Le Grand plan d’investissement prévoit ainsi un financement conséquent pour la rénovation des bâtiments publics, incluant les établissements scolaires. Ces derniers représentent 50 % des parcs des collectivités territoriales. Par ailleurs, les écoles se révèlent être les plus consommatrices en énergie. Les solutions proposées comprennent notamment l’ingénierie, les travaux, les formes de financement et des changements au niveau des usages.

Toutefois, ces parcs souffrent d’une répartition géographique et d’une gestion très fragmentées. Les lourdeurs juridiques et administratives risquent ainsi d’entraver les actions d’audit énergétique du bâtiment ainsi que des actions de rénovation massives. Afin de remédier à ce morcellement, l’État prévoit de choisir une start-up dédiée qui peut faire office d’AMO en énergie.

Encourager l’économie d’énergie par la sensibilisation

L’économie d’énergie passe aussi par le comportement des usagers de ces bâtiments. En effet, les individus peuvent assurer jusqu’à 15 % de cette économie grâce à une plus grande sobriété énergétique. Il est donc nécessaire de continuer la sensibilisation dans ce sens.

Les conditions de financement exigeant une meilleure gestion des consommations constituent déjà un effort pour favoriser cette sobriété. Par ailleurs, il existe des actions d’éducation et de sensibilisation menées en milieu scolaire. Le financement provient des programmes initiés pour l’obtention de certificats d’économie d’énergie.

Cette éducation aux éco-gestes, initiée dès le jeune âge, est un moyen efficace de réduire la consommation d’énergie. C’est la raison pour laquelle la sensibilisation dans les écoles doit être favorisée. Le programme Watty constitue à cet égard un bon exemple. Il s’agit de mener une campagne auprès des écoles maternelles et élémentaires concernant l’économie en énergie. L’objectif est d’aider les enfants à adopter le bon comportement pour contribuer à assurer la demande en énergie au sein de l’école et à la maison. Ce programme a permis de toucher environ 65 000 élèves en cinq ans.