Les dernières nouvelles

La rénovation énergétique : une priorité nationale

Mar 12, 2019, 10:22 AM

La rénovation énergétique des bâtiments fera partie des priorités du gouvernement pour les cinq années à venir. Un immense projet d’envergure nationale sera lancé sous l’égide du ministère de la Transition écologique et solidaire et de celui de la Cohésion des territoires dans cet objectif. Les travaux d’isolation sont notamment au cœur des préoccupations.

A - Un plan d’action conçu après consultation des différents acteurs

Le gouvernement va lancer un plan de rénovation énergétique pour les cinq prochaines années. Ce document tient compte des avis et recommandations de nombreux spécialistes.

L’année dernière, l’État a mené une procédure de consultation de trois mois. Cela a permis de recueillir plus de 600 propositions, dont 50 émanant du Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité énergétique et du Plan Bâtiment durable.

L’objectif du projet est notamment de lutter contre le réchauffement climatique :
  • en réduisant la production de gaz à effet de serre ;
  • en optimisant la consommation énergétique des bâtiments existants par une isolation performante, toutes catégories confondues, ainsi que celle des nouvelles constructions.

B - La lutte contre la précarité énergétique renforcée


Près de 15 % des Français ne disposent pas d’un système de chauffage adapté à leurs besoins pendant l’hiver, faute de budget suffisant pour payer la facture de gaz ou d’électricité.

Ainsi, la lutte contre cette précarité énergétique, qui touche notamment les ménages aux faibles revenus, figure parmi les premières actions prévues dans le plan. Il s’agira entre autres :
  • de faciliter l’accès de ces ménages aux aides publiques pour financer les travaux de rénovation énergétique et d’isolation de leur logement.
Plus de sept millions d’habitations seraient concernées. La fiabilisation du DPE (diagnostic de performance énergétique) et de l’étiquette énergétique des bâtiments sera également priorisée.

Outre les logements, la rénovation et l’isolation des immeubles publics de l’État feront par ailleurs l’objet d’une attention particulière.

C - Optimiser les compétences des spécialistes du bâtiment

La feuille de route prévoit aussi d’améliorer les compétences des professionnels et des divers acteurs du bâtiment dans le cadre de la rénovation durable. Le gouvernement encourage ainsi le renforcement des connaissances et du savoir-faire des techniciens et spécialistes du secteur par des formations.

Une réforme du label RGE des sociétés et des artisans exerçant dans le domaine de la rénovation énergétique est également à l’étude.

Enfin, concernant les travaux à réaliser sur les bâtiments des collectivités, la mutualisation des moyens contribuera à :
  • favoriser le contrôle des coûts et des contrats
  • supprimer les écueils (contractuels, juridiques et institutionnels) pouvant ralentir la mise en application du plan.