Les efforts déployés par les pouvoirs publics dans le cadre du Plan pour la transition numérique dans le bâtiment (PTNB) se poursuivent avec la mise en œuvre du Plan BIM 2022 depuis 2019. Son objectif est de généraliser l’utilisation des outils numériques, notamment du travail collaboratif en BIM, afin que tous les professionnels en bénéficient d’ici à 2022.

Deux axes majeurs pour massifier l’usage du BIM

La maquette numérique est reconnue comme un vecteur d’amélioration de l’efficacité et de la productivité des acteurs du secteur bâtiment. Afin d’accélérer son essor, l’État a dépensé 10 millions d’euros entre 2019 et 2021, notamment pour la formation des entreprises et la large diffusion des solutions BIM collaboratives.

Deux volets principaux composent le Plan BIM 2022 :

  1. la démocratisation de la commande en BIM sur toute la filière construction ;
  2. le déploiement du BIM dans les territoires grâce à un ensemble de méthodes et outils digitaux innovants.

Ces deux axes majeurs se déclinent ensuite en 8 actions, dont une est gérée par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB). Les 7 autres sont pilotées par les organisations membres d’ADN Construction (Association pour le développement du numérique dans la construction) afin que l’action publique apporte des réponses concrètes aux problématiques prioritaires identifiées sur le terrain. Sont ainsi concernés l’Ademe, ainsi que plusieurs groupements représentant les maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre, les entreprises, les géomètres, les industriels, les contrôleurs techniques.

Les points clés à retenir sur les actions

À l’automne 2021, l’Union sociale pour l’habitat (USH) prévoit de mettre en ligne un outil destiné à faciliter le recueil des besoins des maîtres d’ouvrage, et ainsi augmenter la fiabilité et la sécurité des commandes et des contrats BIM.

Simplifier tout en renforçant le contrôle et l’autocontrôle du projet afin d’accroître la qualité des bâtiments et encourager une démarche Qualité collaborative via le BIM impliquant tous les utilisateurs.

Un Observatoire du numérique dans le bâtiment a réalisé en 2020 une évaluation de l’appropriation du BIM par les acteurs privés. Cette enquête a mis en évidence le fort potentiel de croissance du recours au BIM, et une demande croissante de formation des opérateurs.

L’Untec va coordonner la création d’outils visant à favoriser la montée en compétences des professionnels au cœur des territoires. Dès cette année, un portail internet sera lancé, incluant deux moteurs de recherche réservés respectivement aux formations et aux logiciels. En parallèle, les métiers de la maîtrise d’ouvrage disposeront d’un référentiel de compétences propres.

Des BIM TOUR de France seront organisés conjointement par la Capeb et la FFB en 2022 afin de favoriser les échanges au niveau local. Des vidéos présentant des projets de construction neuve et de rénovation réalisés en BIM seront publiées sur le site web dédié au Plan.

Le développement de la plateforme publique Kroqi, projet mené par le CSTB, continue, avec l’ajout régulier de nouvelles fonctionnalités. Les professionnels peuvent accéder gratuitement à des outils simples et performants.